L’on dit communément :                      « QUI N'A PAS DE PASSÉ, N'A PAS D'AVENIR »

 

A FORCE OUVRIERE, nous puisons nos origines dans l’histoire du mouvement français, dès l’époque où les syndicats constituant les Fédérations d’industries et les bourses de travail d’alors se sont réunis pour créer une Confédération.

L’objectif était de rassembler tous les salariés quelles que soient leurs origines ou opinions, dans un cadre professionnel et interprofessionnel :

C’est ainsi qu’est née la CGT en 1895.

 

 

Malheureusement, l’action de la Confédération Générale du Travail, que Force Ouvrière prolonge aujourd’hui, a été régulièrement détournée de ses objectifs, et en conséquence marquée par des scissions inévitables, causées par la politisation du syndicat.

C’est pour refuser cette emprise politique, qu’en 1947 fut crée une organisation ouverte à tous, la Confédération Générale du Travail FORCE OUVRIERE.

Depuis, le syndicalisme libre et indépendant continue avec FO, seul syndicat à se déterminer en dehors de toutes consignes ou pressions extérieures, d’où qu’elles viennent.

LA CHARTE D'AMIENS !

Il y a cent ans, la jeune CGT refusait que les querelles politiciennes nuisent à l’action syndicale en la transformant en enjeu de pouvoir.

En 1906, son congrès adoptait une courte résolution qui devait entrer dans l’Histoire sous le nom de CHARTE D'AMIENS.

Cette déclaration d’indépendance interdisait au patronat, à l’Etat, aux églises et aux partis politiques d’imposer leurs décisions dans les syndicats.

En matière d’acquis sociaux, la situation actuelle des salariés risque de régresser vers celle qui prévalait à l’époque.

L’indépendance syndicale est donc de plus en plus d’actualité et il est utile d’en connaître les raisons d’être.

 

Conception : Objectif-multimedia.com  -  Hébergement : 2ilog.net